Rapport annuel

Théâtre du Rift Saison 2011-2012

Le Théâtre du Rift est une composante de l’organisme culturel LE RIFT, qui a pour mandat de diffuser les arts de la scène (Théâtre du Rift), les arts visuels (Galerie du Rift) et le cinéma d’auteur (Cinéma du Rift). La diffusion de la danse s’inscrit dans ce contexte large de diffusion des arts. Les actions culturelles misent sur la diversité des installations de diffusion et sur une fréquentation croisée des différentes formes d’arts.

Les bons coups de la saison 2011-2012

  • Cette année, ce ne sont pas deux mais bien trois spectacles de danse qui ont été présentés. Chacun d’eux visait un public différent; leur promotion et leur développement ont donc fait l’objet d’actions bien différentes.

  • La présentation de JE de Système D en octobre, faisait suite à une résidence de création ayant eu lieu un an plus tôt. Celle-ci avait permis d’amorcer des activités et d’ancrer des habitudes de participation dans la communauté. Les activités offertes cette année ont donc reçu un chaleureux accueil :
  • Une discussion d’une heure avec la chorégraphe a regroupé 47 des 57 spectateurs.
  • Une classe de maître par la chorégraphe a permis de préparer l’événement Osez danser avec Dominique Porte!, une chorégraphie interprétée par une vingtaine de non-professionnels costumés, présentée dans la rue le soir de l’Halloween.
  • Quatre répétitions supervisées par Dominique Porte via Internet se sont tenues durant les quatre dimanches précédents l’Halloween.
  • Le tout s’est conclu lors d’une grande soirée d’Halloween dans la salle d’exposition. Des chorégraphies de styles variés interprétés par des non-professionnels, un concours So You think you can dance sur tablette Wi, ainsi qu’une expérimentation de danse d’ombre ont fait de cet événement une grande célébration de la danse!
  • L’Atelier de Bouge de là, a été présenté dans le but d’y amener les 160 jeunes élèves de l’école de danse Néfertiti. Une tarification favorisant l’accessibilité des familles et des tirages lors de présentation de films pour jeunes ont permis d’offrir gracieusement 12 billets famille et 5 billets étudiant. À la suite de cela, 43 billets se sont vendus en prévente de saison, une agréable surprise, de bon augure pour le développement de la danse dans cette communauté.
  • Pour avoir assisté à Variations S de Cas Public, Jean-Jacques Lachapelle savait qu’il fallait positionner ce spectacle différemment. Il l’a donc inclus dans une série intitulée : Les Grands Classiques (avec Carmen et Roméo et Juliette). Plutôt que de fixer des tarifs bas, le diffuseur a opté pour des tarifs réguliers, ayant observé à plusieurs reprises que, un prix trop faible dévalorise le spectacle auprès d’un certain public. Dès la mise en vente des forfaits, 75 billets avaient été vendus!
  • Le fort ancrage du Sacre du printemps dans l’univers des arts visuels a donné lieu à une expérimentation entre 5 personnes provenant de l’univers de la danse et 5 de cours d’art visuels. Ils eurent la chance d’assister sur l’écran cinéma du Théâtre à une présentation visuelle du contexte de création du Sacre du printemps, suivi d’extraits d’interprétation par Marie Chouinard, Pina Bausch et Maurice Béjart. Par la suite, chacun des participants était invité à faire des dessins à l’encre sur la musique de Stravinski. Ensuite, en posant les dessins au sol et toujours au son de la musique, les participants s’inspiraient du mouvement des images créées pour esquisser un mouvement de danse. Finalement, les participants ont dansé, accompagnés des dessins projetés sur écran, en théâtre d’ombres. Le résultat a été filmé et présenté après la représentation.
  • Une discussion ouverte avec les danseurs de Cas Public a eu lieu après le spectacle : 50 minutes en présence de 50 personnes!
  • Le diffuseur a passé la journée avec l’équipe du spectacle afin de leur faire apprécier quelques paysages du Témiscamingue et d’avoir une discussion avec la chorégraphe et le répétiteur afin d’évaluer la possibilité de tenir des classes de maître durant la période estivale.

Quelques chiffres…

  • 3 spectacles, 3 représentations, 312 spectateurs
  • 12 activités de développement, 466 participants
  • Un total de 778 personnes touchées

… et des spectacles

  • Variations S de Cas Public, le 4 mai 2012, avec 156 spectateurs
  • JE de Système D / Dominique Porte, le 26 octobre 2011, avec 57 spectateurs
  • L’atelier de Bouge de là, le 26 novembre 2011, avec 99 spectateurs