Rapport annuel

SPEC du Haut-Richelieu Saison 2011-2012

Pour la sélection des spectacles de danse, la SPEC du Haut-Richelieu cherche à offrir à sa clientèle des spectacles professionnels dans une pluralité de styles. Elle souhaite favoriser l’épanouissement culturel du spectateur en lui présentant des productions novatrices de grande qualité, dans le respect de son cheminement, de ses préférences artistiques et de sa connaissance de la danse. Dans son choix de spectacles, elle mise sur la qualité artistique, le caractère accessible des propositions ainsi que sur la réceptivité de ses spectateurs. Pour accompagner ces derniers dans la découverte de la danse, la SPEC du Haut-Richelieu vise à offrir une multitude d’activités et d’outils complémentaires qui permettent de guider le spectateur dans son appréciation et sa compréhension des œuvres proposées.

Les bons coups de la saison 2011-2012

  • La programmation danse 2011-2012 fut probablement la plus contemporaine depuis l’insertion de cette discipline dans la série Maestria. Le taux d’abonnement a d’ailleurs connu un bond spectaculaire et l’assistance a atteint des taux record. La preuve que le temps permet de construire une relation de confiance avec le public.

  • Pour développer un rapport qualitatif et de proximité, des kiosques d’information ont été tenus à chacun des spectacles des Soirées théâtrales et Maestria (plus de 25 spectacles). Ces moments d’échanges offrent aux spectateurs de l’information détaillée sur les spectacles à l’affiche et donnent la chance de parler de la danse. La diffusion d’extraits vidéo des spectacles de danse dans le foyer de la salle stimule à leur tour l’intérêt pour la danse. S’ajoutent à ces actions, des entrevues de fond avec les chorégraphes à l’affiche publiées dans L’Entracte!
  • Deux SPECTACLIPS, des capsules vidéo exclusives d’une durée de trois minutes disponibles sur le site de partage Youtube, ont été réalisés cette année : l’une avec Myriam Allard et l’autre avec Estelle Clareton. Ces vidéos ont été offertes gracieusement à tous les diffuseurs membres de La DSR qui présentaient ces spectacles.
  • En amont de la présentation de S’envoler, les spectateurs furent invités à visionner l’entrevue de la chorégraphe sur l’Internet, laquelle a été visionnée plus de 330 fois à ce jour. La chorégraphe Estelle Clareton a généreusement donné une conférence préparatoire de 20 minutes avant la représentation, et ce, même si elle faisait partie du spectacle en tant qu’interprète. Elle a ainsi partagé sa vision et ses questionnements lors du processus de création, amenant à mieux comprendre sa gestuelle et le propos du spectacle. Une période d’échanges avec les interprètes après le spectacle a provoqué l’intervention spontanée d’un spectateur qui a fait référence aux mouvements migratoires des oiseaux de la rivière Richelieu. Un symbole incontournable de la région. Ce parallèle illustre bien comment les spectateurs se sont identifiés à l’œuvre, provoquant un très beau moment de partage.
  • Pour le spectacle El 12, plusieurs diffuseurs de Réseau Scènes se sont regroupés pour mettre en place une campagne commune de relations de presse. EL 12 a ainsi obtenu la première page du cahier culturel weekend de La Presse et une critique dans le journal Le Canada Français. Avant la présentation de EL 12, la journaliste Stéphanie Brody a animé une rencontre sur l’histoire du flamenco, sur ses origines, son vocabulaire et sur la signature chorégraphique du flamenco créé par la Otra Orilla. Une rencontre après spectacle a aussi eu lieu. Les rencontres avant et après spectacle ont toutes deux été enregistrées et les spectateurs qui n’ont pu y assister ont été invités à les écouter rétroactivement sur l’Internet.

Quelques chiffres…

  • 3 spectacles, 3 représentations, 937 spectateurs
  • 5 activités de développement, 1278 participants
  • Un total de 2215 personnes touchées

… et des spectacles

  • EL 12 de La Otra Orilla, le 19 février 2012, avec 416 spectateurs
  • Monsieur Bossbottes de Bourask, le 13 novembre 2011, avec 92 spectateurs
  • S’envoler de Montréal Danse, le 20 novembre 2011, avec 429 spectateurs