Rapport annuel

Salle Pauline-Julien Saison 2012-2013

La directrice générale et artistique de la salle Pauline-Julien (SPJ), Diane Perreault, et son équipe font preuve d’un engagement soutenu envers le développement de la danse et de ses publics. Cela se traduit par l’accueil de compagnies en résidence, la programmation d’au moins trois spectacles par année (contemporains pour la plupart) et la mise en place de collaborations avec ses collègues-diffuseurs, des partenariats souvent structurants pour le milieu. La SPJ ouvre également ses portes aux artistes de la relève. Elle s’efforce enfin d’offrir des conditions de création, de production et de diffusion adéquates, sans perdre de vue l’importance pour sa communauté d’avoir une proximité avec les artistes.

Les bons coups de la saison 2012-2013

  • La Salle Pauline-Julien a choisi de rejoindre un public plus large cette année en commençant par le lancement de saison où une belle place a été faite à la danse. En effet, des chorégraphes ou représentants de compagnie ont été invités à venir parler de leur spectacle tout en montrant des extraits vidéo ou des photos. Le lancement, filmé et diffusé sur le web en simultané, a permis de rejoindre un public qui va au-delà des abonnés. Aussi, la mise en place d’envois massifs de courriels attrayants incluant un lien pour voir un extrait vidéo (envoyé à environ 3000 adresses) a eu un réel effet sur la vente de billets.

    Inscrites dans la façon de faire de la Salle depuis ses débuts, les rencontres avant et après les spectacles en danse ont été, une fois de plus, très intéressantes, enrichissantes et fort appréciées de la part du public. La rencontre suivant le spectacle Danse Lhasa Danse, en réunissant sur scène tous ces artistes en danse, en musique et en chanson, a été particulièrement mémorable et est devenue le théâtre d’une discussion fabuleuse avec des échanges très touchants. Les spectateurs sont fidèles à ces rendez-vous et en entendant leurs questions et leurs commentaires pertinents, force est de remarquer qu’ils en sont rendus à un niveau de réception des œuvres plus élevé qu’aux débuts de la Salle.

    La Salle Pauline-Julien a fait le choix judicieux d’inclure le spectacle Danse Lhasa Danse à sa série Soirées Inusitées, question de rejoindre un public qui a envie de sortir des sentiers battus. Cette idée de jumelage de la danse et de la chanson a été porteuse pour amener un nouveau public à la danse.

    Pour une toute première fois, une entente a été signée avec un collège privé de la région, afin de leur proposer un spectacle en danse qui correspond à leur besoin spécifique, menant à la présentation de Les petites formes d’O Vertigo. Il s’agit d’une collaboration qui était souhaitée depuis longtemps et qui risque de se poursuivre.

    Une autre première, en marge cette fois du spectacle Dévorer le Ciel : une nouvelle collaboration avec deux clubs de photos pour la mise sur pied d’un concours. Les photos retenues ont été exposées dans le foyer de la salle. Un lancement de l’exposition intitulée « Regard vers le ciel » s’est tenu avant le spectacle de l’artiste Anne Sylvestre, une façon différente et innovatrice de rejoindre de nouvelles personnes. Les membres des clubs photos ont tous été invités à assister au spectacle Dévorer le ciel, leur permettant de découvrir la danse. Avec la collaboration des clubs photo et de la chorégraphe Danièle Desnoyers, un défi pour les photographes a aussi été lancé. Deux d’entre eux ont assisté à la générale de Dévorer le ciel et ont choisi leurs meilleures photos afin de les faire défiler sur écran lors de l’apéro-danse. Les seize meilleures photos ont été exposées par la suite dans le foyer de la salle pendant quatre mois, permettant au public d’apprécier la danse autrement, lors de divers spectacles en théâtre, humour, musique, etc. Les participants des clubs photo ont été vraiment ravis de leur expérience et souhaitent même reprendre l’exercice. Une belle façon de mettre la danse en avant-plan!

Quelques chiffres…

  • 8 spectacles, 9 représentations, 1922 spectateurs
  • 15 activités de développement, 3718 participants
  • Un total de 5640 personnes touchées

… et des spectacles

  • Dévorer le ciel de Danièle Desnoyers / Le Carré des Lombes, le 17 octobre 2012, avec 79 spectateurs
  • Locked up Laura de BJM - Les Ballets Jazz de Montréal, le 23 janvier 2013, avec 286 spectateurs
  • Zero in On de BJM - Les Ballets Jazz de Montréal, le 23 janvier 2013, avec 0 spectateurs
  • GOLD de Cas Public, le 12 décembre 2012, avec 716 spectateurs
  • Fuel de BJM - Les Ballets Jazz de Montréal, le 23 janvier 2013, avec 0 spectateurs
  • Les petites formes de Centre de Création O Vertigo - CCOV, le 30 octobre 2012, avec 324 spectateurs
  • Danse Lhasa Danse de PPS Danse, le 30 novembre 2012, avec 274 spectateurs
  • 24 préludes de Chopin de Compagnie Marie Chouinard, le 20 novembre 2012, avec 243 spectateurs