Rapport annuel

Salle Pauline-Julien Saison 2009-2010

La directrice générale et artistique de la salle Pauline-Julien (SPJ), Diane Perreault, et son équipe font preuve d’un engagement soutenu envers le développement de la danse et de ses publics. Cela se traduit par l’accueil de compagnies en résidence, la programmation d’au moins trois spectacles par année (contemporains pour la plupart) et la mise en place de collaborations avec ses collègues-diffuseurs, des partenariats souvent structurants pour le milieu. La SPJ ouvre également ses portes aux artistes de la relève. Elle s’efforce enfin d’offrir des conditions de création, de production et de diffusion adéquates, sans perdre de vue l’importance pour sa communauté d’avoir une proximité avec les artistes.

Les bons coups de la saison 2009-2010

  • Le lancement du volet danse de la saison 2009-2010 a été réalisé de façon novatrice, alors que 4 abonnés réguliers de la saison de danse ont été invités voir à l’avance le spectacle Cibler afin d’en parler à l’audience lors du lancement de la nouvelle saison. Une manière originale de partager la passion qui anime ces amoureux de la danse!
  • Après plusieurs années de travail, l’équipe est à même de constater que le théâtre a aujourd’hui quelques acquis, tout en étant consciente qu’il importe de les entretenir. La collaboration entre le service des activités étudiantes du Collège Gérald Godin avec la troupe de danse contemporaine en parascolaire se poursuit de belle façon et ce, pour une troisième année consécutive. Aussi, les Apéros-danse et les rencontres après les spectacles demeurent de beaux moments d’échange entre les gens et les acteurs du milieu de la danse.
  • Dans le but de promouvoir les arts de la scène, une carte promotionnelle, la carte accro à la culture, a été proposée aux 25 ans et moins. Pour seulement dix dollars, ces personnes pouvaient se procurer la carte et profiter d’un coût avantageux à l’achat de billets. Une manière efficace de rejoindre la jeune génération et de les intéresser aux arts de la scène.
  • La Salle Pauline-Julien a organisé cette année sa quatrième Journée de la danse, fruit d’une collaboration avec la Commission scolaire Marguerite-Bourgeois. Cette journée, qui met en scène des chorégraphes et interprètes professionnels de styles de danse variés, s’adresse aux élèves de secondaire I qui font déjà de la danse à leur école. Un événement qui leur permet de découvrir d’autres formes de danse et de faire connaissance avec quelques créateurs du paysage actuel de la danse. Les 13 ateliers proposés ont regroupé quelques 184 élèves de 4 écoles avoisinantes!
  • Ces activités, immiscées directement dans le quotidien de la communauté, contribuent à bâtir les assises d’un réel intérêt pour la danse contemporaine dans la communauté et assure une relève tant au niveau de la création qu’au niveau de la fréquentation des arts de la scène.

Quelques chiffres…

  • 8 spectacles, 11 représentations, 2007 spectateurs
  • 21 activités de développement, 2864 participants
  • Un total de 4871 personnes touchées

… et des spectacles

  • Le cabaret dansé des vilains petits canards de Cas Public, le 5 mai 2010, et le 6 mai 2010, avec 1166 spectateurs
  • Cibler de Danse K par K, le 23 octobre 2009, avec 117 spectateurs
  • Ganas de vivir de Soeurs Schmutt, le 9 avril 2010, avec 107 spectateurs
  • Sonya et Yves de Bande interdite, le 10 janvier 2010, avec 0 spectateurs
  • Punto Ciego de RUBBERBAND, le 20 novembre 2009, avec 127 spectateurs
  • NU de Le fils d’Adrien danse, le 25 mars 2010, avec 104 spectateurs
  • Variations mécaniques de Le fils d’Adrien danse, le 28 mars 2010, avec 118 spectateurs
  • Tablao! de Lizt Alfonso Dance Cuba, le 10 février 2010, avec 268 spectateurs