Dépêche

Jeudi 9 avril 2020
7921

Lire le communiqué (PDF)

L’organisme dance Immersion organise, en partenariat avec l’International Association of Blacks in Dance (IABD), la 33e édition du congrès-festival annuel de l’IABD, à Toronto. Les activités auront lieu du 26 au 31 janvier 2021. Le thème, «Liés au monde entier — visions de l’avenir», révèle les liens artistiques partagés entre les artistes noirs de la danse et souligne les multiples expressions artistiques, tout en explorant et en orientant l’effet futur de nos influences mondiales.

Nous lancerons les activités avec du contenu canadien: l’exposition de la Dre Seika Boye, «It’s About Time: Dancing Black in Canada 1900 to 1970», une exploration de la danse pratiquée par les Noirs au Canada de 1900 à 1970. Les 26 et 27 janvier, les artistes canadiens de la danse seront invités à «Connectively Moving Our Dance», un rassemblement d’artistes d’origine africaine de partout au Canada. L’objectif de l’activité sera de donner aux artistes une occasion de créer des liens, de s’informer, de mettre au point des stratégies et de partager le mouvement. Des animateurs d’atelier et des conférenciers invités dirigeront de nombreuses activités interactives et entameront des conversations avec les participants pour faciliter la création de liens entre les artistes de la danse canadiens d’origine africaine.

Du 28 au 31 janvier, des cours et des tables rondes seront offerts aux participants. Les Canadiens seront à l’honneur lors de conversations entre artistes établis et en début de carrière, sans oublier les grandes légendes de la danse et les artistes de la relève qui inspireront de nouvelles manières de penser et contribueront à un avenir dynamique pour la communauté internationale de la danse.

Un grand nombre d’individus, de compagnies et d’organismes locaux, nationaux et internationaux prendront part à six spectacles répartis entre divers salles de théâtre, studios et sites particuliers. Un spectacle le vendredi soir mettra en valeur les talents canadiens. On prévoit une variété d’autres spectacles présentés hors site.

Parmi les autres activités de réseautage proposées, mentionnons des auditions pour divers programmes de bourses, une table ronde composée de diffuseurs, des réceptions, ainsi qu’une cérémonie de clôture avec déjeuner. L’édition 2021 rendra hommage à Germaine Acogny, John Alleyne, Rosemary James, Don Jordan et Ola Marie Skanks (hommage posthume).

L’hôtel Sheraton Centre Toronto servira de base pour de nombreuses activités. La communauté artistique et le grand public du Canada pourront tirer profit de cet événement qui représente une occasion de venir à la rencontre d’une délégation internationale d’artistes noirs de la danse. Ce sera également l’occasion de témoigner de l’esthétique et de l’intégrité des formes, des genres, des méthodes et des styles qui ont influencé, transformé et fait progresser l’art de la danse et son histoire.

Fondée par Joan Myers Brown, fondatrice et directrice générale et artistique de Philadanco, l’IABD préserve et fait la promotion de la danse pratiquée par les personnes d’origine africaine. L’association aide les artistes en multipliant les occasions de soutien de la danse, de développement du public, de formation, de financement, de réseautage, de représentations artistiques, de dialogue philosophique et de tournées. Le congrès-festival est devenu le rendez-vous par excellence de la danse pratiquée par les Noirs, tant pour les administrateurs, les artistes, les chorégraphes, les compagnies de danse, les directeurs, les pédagogues, les universitaires, les étudiants et les enseignants que pour tous ceux qui s’intéressent à l’art de la danse, aux questions de la danse pratiquée par les Noirs et aux représentations de la danse.