Dépêche

Mercredi 25 mars 2015
7747

Complexe des genres traite de la quête identitaire à travers les relations humaines. Affligés de leurs peurs, des femmes et des hommes se heurtent les uns aux autres. Les corps sont projetés dans l’espace, fracassés sur le sol ou dans la rencontre avec l’autre. La pièce illustre le doute, l’obsession de la perfection, la recherche du bonheur et le manque de communication entre des êtres. L’œuvre en appelle à la complexité de se définir soi-même, dans les contraintes du genre masculin ou féminin. La quête de l’homme est-elle si différente que celle de la femme? Dotés d’une vertueuse et poétique réflexion, hommes et femmes sauront évoluer, s’estimer et aimer.

Une chorégraphie physique de Virginie Brunelle, aux accents acrobatiques portés par la musique de Mozart, Schubert, Chopin et Philip Glass. L’influence du mouvement classique se fait sentir avec les femmes sur pointes et de spectaculaires portées par les hommes.

Le 27 mars à Salaberry-de-Valleyfield présenté par Valspec — Salle Albert-Dumouchel.