Dépêche

Jeudi 5 février 2015
7736

Après Chantier, [ZØGMA] s’inspire de l’œuvre du poète québécois Gaston Miron et offre une nouvelle production vibrante de rythme et de passion: «Rapaillé».

Métissant une gestuelle percussive unique à la fluidité d’un vocabulaire dansé plus contemporain, [ZØGMA] propose une œuvre puissante et empreinte d’une poésie toute urbaine, ponctuée d’extraits de L’homme rapaillé lus par Pierre Lebeau, où six danseurs et deux musiciens redéfinissent la notion de danse percussive.

«Quand violon et talons se mettent à battre au rythme des mots de Gaston Miron […] on en est quittes pour un moment tout à fait particulier. Une pièce exécutée avec précision, assurance, belle expression et une nonchalance étudiée qui fait oublier la complexité de la technique pour garder l’oeil rivé sur la légèreté de leur matière. Enlevant et passionnant!» (Linda Corbo — Le Nouvelliste)

En spectacle chez Diffusion Mordicus à Amqui le 6 février, chez Les Arts de la scène de Montmagny le 8 février, au Centre culturel de Rivière-du-Loup présenté par Rivière-du-Loup en spectacles le 11 février, chez Spect’Art Rimouski le 12 février, au Centre des arts de Baie-Comeau le 13 février, à la salle Jean-Marc Dion de Sept-Îles le 14 février et au Comité de spectacles de Thetford Mines (Spect-art) le 17 avril.