Dépêche

Mardi 25 novembre 2014
7719

«Trois musiciens branchés sur le secteur, six danseurs chargés comme des bombes, l’énergie de la pop pour faire monter le beat et celle du désir pour mettre le feu aux poudres. Le Québécois Frédérick Gravel chauffe les corps à blanc et fait péter les watts dans Usually Beauty Fails, une métaphore surréaliste et débridée sur le rapport à la beauté, le choc amoureux et le défi des relations.

Usually Beauty Fails — séquence d’extraits from Daniel Leveillé danse on Vimeo.

De la contrainte physique et du furieux engagement des interprètes surgit un dialogue nerveux fait de corps projetés, de ruptures, de faux départs, de répétitions et de gestes avortés. Exit les clichés sur le genre, toutes les individualités sont affirmées: êtres désirants et désirés qui jouent du symbole, du bassin et du regard pour mieux troubler le public. Aussi danseur et musicien, le chorégraphe prend le micro pour distiller avec humour et impertinence un discours sur la danse et l’animal social que nous sommes. Un métissage audacieux de culture populaire et d’art chorégraphique. Une œuvre tonique et charnelle qui érige le conflit en art et porte les imperfections du vrai au rang des esthétiques les plus efficaces.» — (Fabienne Cabado)

À Sherbrooke au Théâtre Centennial le 25 novembre et à La Rotonde de Québec du 9 au 11 décembre.