Dépêche

Jeudi 3 avril 2014
7704

Structures anatomiques et corps exubérants. La gestuelle précise et raffinée du chorégraphe Josée Navas architecture l’espace en résonance parfaite avec les partitions de Bach. Huit danseurs virtuoses entretiennent avec elles un dialogue fluide, joyeux et spontané. Diptych offre de subtiles variations sur les relations entre danse et musique. Une œuvre formelle et vivante à la fois, terriblement efficace.

La plus récente chorégraphie de groupe de José Navas, Diptych, a pour trame sonore la musique de J.S. Bach. Le premier volet, sur des morceaux du Clavier bien tempéré, est très structuré, très écrit, précis et architectural. Les huit interprètes suivent fidèlement la structure musicale. Le second volet se déploie sur des Suites pour violoncelle : plus fluide, joyeux et laissant plus de place à l’improvisation, il invite les interprètes à écouter le cœur de la musique et à danser avec.

Le 6 avril au Théâtre des Deux Rives de Saint-Jean-sur-Richelieu et le 17 avril au Théâtre de la Ville de Longueuil.