Dépêche

Mardi 1 avril 2014
7703

La compagnie Code Universel présente une suite de tableaux dynamiques et parfois ludiques où s’entremêlent amour, éveil des sens et impétuosité. «Ma sœur Alice», du chorégraphe Daniel Bélanger, transporte l’auditeur dans un monde où la fantaisie en mouvement est au rendez-vous.

Entre l’innocence présumée et une adolescence idéalisée, cette oeuvre touche le coeur d’une hypersensibilité où la quête de l’identité s’avère souvent difficile, parfois périlleuse. Destinée au public adolescent, elle soulève le voile derrière lequel se profile une personnalité cachée.

Le 3 avril à Alma et le 26 avril à L'Assomption au Théâtre Hector-Charland.