Dépêche

Jeudi 16 janvier 2014
7692

Dans cette pièce, Hélène Langevin continue d’explorer le «berceau de l’amour, lieu de rêverie et de solitude, terrain de découvertes et de jeux, le lit pour l’enfant est un endroit intime et privilégié.»

Le lit du bébé, lieu de découverte.
Le lit du petit enfant, lieu de l’émotion.
Le lit de l’enfant, lieu de l’imaginaire.
Le lit de l’adolescent, lieu de la transformation.

En spectacle à la Maison de la culture de Trois-Rivières (19-20 janvier), à l’Agora de la danse (1-2 février), à Salaberry-de-Valleyfield (9 février), à Diffusion Saguenay (12-13 février), Spect’Art Rimouski (Salle Desjardin-Telus) (16 février), au Théâtre de la Ville de Longueuil (23-26 février), à la Maison des arts de Laval (16-19 mars et 19 avril), à la salle de spectacle Jen-Marc Dion de Sept-Îles (23-24 mars), Centre des arts de Baie-Comeau (25-26 mars) et au Théâtre Gros Becs en codiffusion avec La Rotonde (11 mai).