Show

  • Photo: David Hou
  • Photo: David Hou
  • Roger Sinha

    Photo: Micheal Slobodian
  • Roger Sinha

    Photo: Micheal Slobodian

Contact

Shows

  • Maison de la culture Rosemont—La Petite-Patrie
    • September 12, 2015, 8:00 pm
  • Maison de la culture Hochelaga-Maisonneuve
    • September 18, 2015, 8:00 pm
  • Total duration: 45 min
  • Burning Skin

    « Attendrissant, percutant, triste et drôle, ce solo n’a rien de très conventionnel! Un programme chargé d’émotions et d’images, dont certaines des plus belles demeurent celles d’une danse jusqu’au bout des doigts. »Andrée Martin, Le Devoir, 1997.

    Pour les 25 ans de la compagnie, Roger Sinha revisite Burning Skin, ce succès créé en 1992 en réaction à ses expériences personnelles de racisme. Inspiré par l’autobiographie The Rainbow Sign de l’écrivain britannique/pakistanais Hanif Kureishi, Burning Skin est une réflexion sur l’enfance turbulente de Roger au Royaume-Uni et au Canada, obscurcie par la violence, les confrontations raciales et la suppression de son héritage indien.

    Transformé en duo intergénérationnel, le solo est maintenant dansé par Mark Medrano et Roger Sinha se retrouve aux textes et à la voix. Les deux étant d’origines mixtes, Mark est né au Canada et de parents Indien et Philippin, et Roger est né au Royaume-Uni de parents Indien et Arménien. Une multitude de mouvements inspirent le chorégraphe : bharatanatyam, arts martiaux, ballet, danse contemporaine et techniques de théâtre s’allient à son propre vocabulaire basé sur l’improvisation.

    Aussi pertinent aujourd’hui qu’à ses débuts, Burning Skin a fait l’unanimité des critiques et chaviré plusieurs milliers de spectateurs en temps de vague de nationalisme grandissante et de discours anti-immigration à travers le monde.

    • Year of premiere: 1992
    • Duration: 25 min
    • Target audience: Grand public
    • Performer(s): Roger Sinha
    • Collaborator(s): Musique originale: Charmaine LeBlanc, Dino Giancola, Ganesh Anandan; Autres musiques: Nusrat Fateh Ali Khan, Johann Strauss; Éclairages: Caroline Ross; Costume: Marirosa; Réalisation du Taj Mahal: Alain Cadieux; Texte: Hanif Kureishi; Traduction: Aline Gélinas.
    Last update: 10 septembre 2015
  • Zeros & Ones

    Conçue en janvier 2008 à Bangalore, la « Silicon Valley » de l'Inde, cette nouvelle création traduit l'existence d'une fracture numérique qui sépare nantis et démunis.Avec un vocabulaire hybride où le mouvement, les mots, l'image et les technologies favorisent l'éclosion d'un langage poétique du corps, ce solo sonde jusqu'où l'Occident et l'Orient peuvent cohabiter avant de se nuire. Avec un vocabulaire hybride, le mouvement, les mots, l'image et les technologies favorisent l'éclosion d'un langage poétique du corps. Des cloches métalliques sont attachées à chaque membre qui sont enclenchées par le logiciel interactif Max/MSP, transformant Sinha en un "DJ du mouvement et du verbe".
    • Year of premiere: 2008
    • Duration: 20 min
    • Target audience: Grand public
    • Performer(s): Roger Sinha
    • Collaborator(s): Texte : Nadia Chaney; Musique : Dino Giancola; Régisseur son et programmeur : Philip Viel et Michal Seta; Vidéo : Roger Sinha; Éclairage : Caroline Nadeau; Costumes : Marirosa; Traduction: Emmanuel Schwartz.
    Last update: 10 septembre 2015