Annual Report

Théâtre Centennial 2011-2012 Season

Chaque année, le Théâtre Centennial accueille une grande diversité de chorégraphes intermédiaires en provenance du Québec, du Canada et de l’étranger. La directrice, Luce Couture, souhaite provoquer la rencontre entre les artistes et sa communauté par l’accueil de résidences et par toute autre activité favorisant la transmission du point de vue de l’artiste.

Véritable ambassadeur de la danse dans sa région, le Théâtre Centennial fait acte de présence exemplaire aux rencontres et événements tels CINARS, Parcours Danse, CanDance, etc., afin d’être aux premières loges de la création contemporaine en danse. Les œuvres programmées par le Théâtre Centennial témoignent de la grande diversité de chorégraphes québécois et canadiens et introduisent des chorégraphes d’ailleurs, ayant une vision du monde éclatée et sensible aux préoccupations actuelles de la planète. Les œuvres de type interdisciplinaires sont privilégiées.

Les bons coups de la saison 2011-2012

  • Un abonné de longue date de la série danse, ornithologue à ses heures, a écrit un touchant témoignage à la suite de la représentation de S’envoler de Création Caféine et Montréal Danse. Le témoignage a été diffusé sur le site Internet et dans les réseaux sociaux - donnant lieu à une approche différente pour la promotion de la danse.

  • Susan Paulson et Daphnée Laurendeau, interprètes de Variations S, ont donné pendant deux jours des ateliers auxquels 217 élèves ont participé. Plusieurs nouveaux adeptes de la danse contemporaine sont nés!
  • En début de saison, 4 ateliers ont été donnés par Katie Ward (The Choreographers) au Cégep de Sherbrooke et dans des écoles secondaires, jumelés à une tournée des médias de Sherbrooke, ce qui a favorisé une visibilité accrue de la danse contemporaine dans la région.
  • 28 non-danseurs, des élèves en arts de la scène, ont rencontré Zab Maboungou pour un atelier de danse africaine contemporaine. Déjà très ouverts à tout ce qui touche les arts de la scène, les jeunes ont bien profité de cette nouvelle approche corporelle.
  • Initiation du projet Face@Face afin de sensibiliser les élèves du secondaire aux arts vivants. L’équipe de cinq élèves ainsi formée a vu trois spectacles, dont Ganas de vivir des Sœurs Schmutt. Ces jeunes ont travaillé à la promotion du spectacle auprès de leurs pairs en plus de rédiger une critique du spectacle qui fut diffusée sur la page Facebook du groupe Face@Face. La promotion de spectacles d’arts vivants par les jeunes pour les jeunes permet de rejoindre un nouveau public.
  • Quatre artistes des spectacles de la saison 2011-2012, Katie Ward, Zab Maboungou, Hélène Blackburn et Élodie Lombardo, ont effectué une tournée des médias de Sherbrooke, lesquels deviennent de plus en plus ouverts à rencontrer des artistes de la danse.
  • Finalement, l’obtention du prix Partenariat RIDEAU, en février 2011, pour la série On danse à Sherbrooke, portée par le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke et le Théâtre Centennial, représente une grande reconnaissance de la collaboration entre les deux diffuseurs pour promouvoir la danse dans leur région.

Quelques chiffres…

  • 6 spectacles, 7 représentations, 1441 spectateurs
  • 29 activités de développement, 1010 participants
  • Un total de 2451 personnes touchées

… et des spectacles

  • Rock Steady de Katie Ward (chorégraphe indépendante), le September 27, 2011, avec 84 spectateurs
  • Montréal by night de Zab Maboungou / Compagnie Danse Nyata Nyata, le November 29, 2011, avec 140 spectateurs
  • Variations S de Cas Public, le December 13, 2011, avec 466 spectateurs
  • Children et A Few Minutes of Lock de Louise Lecavalier / Fou glorieux, le February 8, 2012, avec 369 spectateurs
  • Ganas de vivir de Soeurs Schmutt, le April 3, 2012, avec 103 spectateurs
  • S’envoler de Montréal Danse, le November 8, 2011, avec 279 spectateurs