Companies / Brice Noeser

Company Presentation

C’est sa fascination pour le cinéma (Godard) et pour la comédie musicale (Cabaret, Bob Fosse) qui lui a donné envie d’explorer l’expression par le mouvement, de créer ses propres chorégraphies dans sa chambre. De sa chambre, il est passé à une école de danse, de l’école au studio puis à la scène. Venu de France il y a 15 ans, c’est d’abord à Québec que Brice a commencé à danser et à chorégraphier. En tant que danseur, il a principalement collaboré aux projets de Harold Rhéaume, Karine Ledoyen, Alan Lake, Estelle Clareton, Danièle Desnoyers ainsi que de la compagnie Montréal Danse. Dès 2006, il a présenté Mandragore, son premier solo à Montréal et à Québec. Grâce à des lieux comme Tangente et La Rotonde et aux soutiens du CALQ, de la ville de Québec et plus récemment du CAC, il a développé d’autres projets comme Brutus et Sabulle, Farfadet’s Last Round ou encore Barbarellus, en plus de répondre à des commandes chorégraphiques (L’importance du biceps lors de la lecture, Bijoux). Parallèlement à la danse, il est passionné par les langues, ce qui l’amène à chercher la rencontre entre les deux. En 2010, invité par le collectif Arielle et Sonia au Musée de la Civilisation de Québec, il a créé Les bipèdes songeurs, un duo présenté dans une exposition sur le thème de la pensée humaine. Ce sujet inattendu l’a inspiré à créer ce qu’il appelle « les langages du corps », c’est-à-dire la pensée, la parole et le mouvement. Se déployant par les extrémités (tête, mains, bras, pieds), sa danse évolue dans cette sphère de la recherche de discours.

Contact